De grandes résolutions

(ou comment faire un article qui ne sert à rien… sauf à s’auto-motiver peut-être ?)

Je fais « les 5 tibétains » tous les matins. (non non, il ne manque pas de mot, quelle idée ! 😉 )

J’ai trouvé cette gym sur le blog de raffa… faite en 5 minutes… ça décoince… je m’y tiens depuis 15 jours, il faut que je tienne !

J’ai commencé par 3 fois pour chaque mouvement, j’en suis à 6.

Et en même temps, je m’intéresse à la méthode Fly lady, je me suis inscrite à la mailing list de la mini fée volante… j’en suis à bien organiser ma semaine, mes routines du matin et du soir commencent à s’installer. Pour les missions de zone (une zone par semaine), je lis… je n’y suis pas encore.

Et oui, je commence une nouvelle vie, je change de métier, je prends de nouvelles marques… ca fait du bien !

Vacances…. studieuses ?

vaissellecuisine

Jeudi 30 avril : Pourquoi nos enfants se comportent-ils mal ?

cette année porterdansle62 a invité Arnaud Deroo à tenir une conférence, le thème : « pourquoi nos enfants se comportent ils mal? »
19h salle centre socio culturel des Marichelles à Liévin!
gratuit

Le blog de l’asso : http://porterdansle62.blog4ever.com/blog/lirarticle-308671-1243770.html

Quelques info sur Arnaud Deroo

On ne m’avait pas dit…

Un article d’Eric Delcroix, spécialiste notamment d’internet, d’identité numérique, de réseaux sociaux… a reçu ce mail d’une collégienne de 12 ans (6ème). Je cite :

  • Je trouve que ce n’est pas normal qu’on ne nous dise pas qu’on n’a pas le droit de prendre une photo n’importe où sur Internet pour l’utiliser comme on veut et aussi qu’on ne doit pas donner son nom partout. Il n’y a personne qui nous l’a dit.
  • Je trouve que ce n’est pas normal qu’on ne nous dise pas qu’il faut prendre des bons mots de passe et non son nom, sa date de naissance, son prénom, son âge, sa ville…
  • Je trouve que ce n’est pas normal que personne ne nous a dit que nous ne devons pas laisser son nom, son prénom, sa date de naissance, son adresse, son numéro de téléphone…
  • Je trouve que ce n’est pas normal que personne ne nous a dit que nous ne devons pas mettre des photos de ses amis sans leurs autorisations
  • Je trouve que ce n’est pas normal qu’il n’y ait pas d’accès à Google doc mais par contre que l’on puisse aller à des sites de jeux. Et aussi à Over-blog, e-monsite. Et en plus, il y a quelqu’un en cours qui c’est mis à jouer sur internet et le prof. ne l’a pas vu tout de suite.

Bref, il n’est jamais trop tôt pour informer ses enfants. Internet est un réseau dangeureux, surtout quand on ne connait pas ces règles.

Pour le dernier point de cette collègienne… je vous laisse apprécier 🙂

L’enfant heureux de Margot Sunderland

Lenfant heureux
L’enfant heureux

Je suis en train de finir la lecture de ce livre.

Présentation de l’éditeur
Un guide pratique pour comprendre le développement de son enfant et 1’épanouir pour la vie. Engagé mais objectif, ce livre est le premier ouvrage pratique qui s’appuie sur des vérités scientifiques pour dévoiler la meilleure façon d’élever son enfant ! Découvrez le pouvoir de l’amour qui vous relie à votre enfant… et comment le contact physique, le rire et le jeu stimulent les hormones qui lui font aimer la vie. Faites le tri dans les idées reçues sur l’éducation et découvrez l’impact réel de votre comportement sur le cerveau en développement d’un enfant. Apprenez comment la science peut vous aider à rendre un enfant moins angoissé, plus sain et plus heureux.

Ce livre est une mine d’informations pour les scientifiques qui veulent faire au mieux pour leur enfant.

Il explique notamment :

  • Pourquoi il ne faut pas laisser les pleurs d’un bébé/enfant se prolonger => cela a des impacts sur la construction de son cerveau
  • La chimie de l’organisme : ce qui engendre la production des hormones de stress, et de celles de bien-être. Et donc, les comportements à privilégier pour rendre son enfant heureux.
  • Comment fonctionne la mise en place du sommeil chez un bébé.

Ce qui m’a particulièrement marquée, c’est la partie sur les colères. Il y a 2 types de colères chez le bébé/petit enfant :

  • les colères de « détresse » où l’enfant est en souffrance, dans ce cas il faut l’aider à gérer sa colère.
  • les colère du « petit Néron », qui sont des colères de toute puissance, ce que l »on appelle généralement des « caprices ». La gestion de ces colères est très différente… il faut savoir rester ferme. Une colère du petit Néron peut se transformer en colère de détresse, et là il faut adapter son comportement. Le plus dur pour l’adulte est bien sur de détecter de quelle type de colère il s’agit et d’adapter son comportement. L’objectif est que l’enfant apprenne à gérer ses colères et ses frustrations, ce qui ne se met pas en place avant 6 ou 7 ans.

Un livre que je conseille à tous les parents qui se posent des questions sur ce qui se passe dans la tête et dans le corps de leur enfant.